À propos d’Emilie

Emilie Taman est avocate et militante communautaire . Elle a déménagé à Ottawa Centre il y a 12 ans pour travailler comme auxiliaire juridique à la Cour suprême du Canada, ce qui l’a amenée à occuper le poste de procureure à la Direction générale du droit. 

Emilie est ensuite devenue procureure de la Couronne fédérale, où elle était responsable de la poursuite d’infractions tels l’évasion fiscale des entreprises, le trafic humain, les violations en matière pêche et d’environnement, et de fraude.

Plus récemment, Emilie a travaillé comme professeure de droit à la faculté de common law de l’Université d’Ottawa. En 2018, elle a été nommée l’une des 25 avocates les plus influentes au Canada par le magazine Canadian Lawyer Magazine.  

C’est le manque de respect du gouvernement Harper pour la fonction publique, son mépris pour la science et ses attaques contre le système judiciaire qui ont poussé Emilie à se présenter aux élections fédérales de 2015 aux côtés de Paul Dewar, alors député pour le NPD.

Paul est devenu un mentor important pour Emilie au cours de l’élection fédérale de 2015 et elle continue de le considérer comme modèle.

Son souci pour l’avenir de notre pays, l’inégalité croissante et l’absence de plan crédible pour lutter contre les changements climatiques l’ont amenée à se présenter de nouveau – cette fois dans sa circonscription.

Fille de Louise Arbour, ancienne juge de la Cour suprême et de Larry Taman, ancien sous-procureur général de l’Ontario, Emilie a suivi le pas de ses parents et fait preuve d’un engagement indéfectible envers la fonction publique.

Élevée dans les deux langues officielles du Canada, c’est Rose, la grand-mère d’Emilie qui a veillé à ce que son enfance reste bien ancrée dans la culture canadienne-française.

Emilie et son conjoint Michael Spratt, avocat de la défense, sont les fiers parents de trois enfants. Ensemble, Emilie et Mike animent un podcast populaire appelé The Docket.

À la fin de l’année 2015, Emilie a eu le privilège de travailler avec des amis et voisins pour faire venir au Canada une famille syrienne de six personnes. Depuis, deux autres familles de réfugiés sont arrivés et s’installent dans leur nouvelle vie à Ottawa.

Emilie a été membre du conseil d’administration de la Old Ottawa South Community Association et de la Fédération des associations civiques (FAC). Elle est actuellement trésorière de la Fondation Douglas-Coldwell. Elle s’est impliquée comme parent bénévole à l’école publique Hopewell Avenue. 

Emilie s’engage à travailler fort au nom de tous les gens d’Ottawa-Centre. Ses compétences et sa passion feront d’elle une porte-parole efficace et une vraie leader sur la scène nationale.